Gestion des résidus agroalimentaires

Pourquoi valoriser les MRF :

Les biosolides ou matières résiduelles fertilisantes (MRF) sont des sous-produits provenant du traitement des eaux usées ou du traitement de produits agro-alimentaires. Les biosolides fournissent des nutriments et de la matière organique qui sont essentiels à la bonne croissance des grandes cultures.

Les avantages de la valorisation

La valorisation des MRF présente plusieurs avantages :

• Avoir des engrais
Les producteurs agricoles profitent de la disponibilité de nouveaux engrais et d’amendements de qualité contribuant à améliorer le rendement des cultures, à réduire les coûts de la fertilisation ou à favoriser la conservation des sols.

• Faire des économies
Du point de vue des industries et des municipalités, la valorisation permet de diminuer le coût de gestion et d’élimination de certaines matières résiduelles.

• Protéger l’environnement
La valorisation donne aussi l’avantage de limiter le gaspillage des ressources ainsi que le recours à l’enfouissement sanitaire ou à l’incinération des résidus. Ainsi, environ un million de tonnes de ces MRF sont chaque année déviées des lieux d’élimination.

Des produits sécuritaires
On peut considérer les matières résiduelles fertilisantes comme des produits de qualité et non des déchets destinés à l’enfouissement lorsque la valorisation se réalise selon les critères établis par le ministère Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP).
La valeur agricole des MRF ne suffit pas pour autoriser leur épandage. Ces produits doivent répondre à des critères de qualité parmi les plus sévères au monde sur le plan environnemental. Les MRF doivent être échantillonnées et analysées par des laboratoires accrédités au Québec. Afin de pouvoir être valorisées, les MRF doivent respecter certaines teneurs en contaminants qui sont établies par le MDDEP.

De plus, l’épandage de ces MRF doit s’effectuer selon des règles de bonnes pratiques et notre agronome en assure la supervision selon des conditions et des pratiques déterminées par le MDDEP. En acceptant d’utiliser des MRF sur leur ferme, les producteurs s’engagent à respecter les règles de bonnes pratiques pour le plus grand bénéfice de leur entreprise et la protection de l’environnement.

Pourquoi recycler les biosolides?
D’après le guide des MRF 2015, la valorisation des MRF par épandage au sol, avec ou sans compostage préalable, est une pratique en agumentation.
En 2012, c’est 1.6 million de tonnes de résidus qui ont été ainsi valorisés.

Des produits sécuritaires
On peut considérer les MRF comme des produits de qualité et non comme des déchets destinés à l’enfouissement lorsque la valorisation se réalise selon les critères établis par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs.
La valeur agricole des MRF ne suffit pas pour autoriser l’épandage. Les produits doivent répondre à des critères de qualité parmi les plus sévères au monde sur le plan environnemental.

• Les MRF doivent être échantillonnées et analysées par des laboratoires accrédités au Québec.

• Afin de pouvoir être valorisées, les MRF doivent respecter l’indice de valorisation prédéterminé par le MDDEP.

• L’épandage des MRF doit s’effectuer selon des règles de bonnes pratiques, et un agronome qualifié en assure la supervision. En acceptant d’utiliser des MRF sur leur ferme, les producteurs s’engagent à respecter les règles de bonnes pratiques pour le plus grand bénéfice de leur entreprise et la protection de l’environnement.

Nos entrepreneurs spécialisés en épandage utilisent un équipement d’avant-garde afin de minimiser la compaction du sol et d’assurer un dosage d’une précision certaine.